Brest – Défi collèges à alimentation positive

Le collège de Kerhallet à Bellevue participe au “défi collèges à alimentation positive”. Ce défi consiste à restructurer les repas pour proposer des alternatives plus saines, locales et plus respectueuses de l’environnement.


Les objectifs en santé

En 2009, 23,2% des élèves scolarisés dans les collèges des quartiers prioritaires de la ville étaient en surpoids ou obèses contre 16,7% des collégiens de la population nationale.
Le “défi collèges à alimentation positive” a l’objectif de proposer des repas sains et équilibrés pour les élèves des collèges car les repas pris au self sont, pour certains, le seul repas équilibré de la journée.
Olivier Chardon et al., «La santé des adolescents scolarisés en classe de troisième» (Paris: DREES, février 2014)

Présentation du projet

La maison de l’agriculture biologique du 29 (MAB29) a pour objectif de sensibiliser et structurer les filières agricoles pour une cohésion globale de la bio.  La MAB29 accompagne depuis 15 ans les collectivités pour introduire des produits bios et locaux dans la restauration collective. Les quartiers prioritaires sont l’un des territoires cibles de la MAB29 car l’alimentation biologique leur est souvent inaccessible. “La bio ce n’est pas pour eux, c’est un truc de bobo, c’est cher” rapporte Florence Busson, chargée de mission restauration collective à la MAB29.

Le Conseil Départemental s’engage dans le cadre de son Projet Alimentaire de Territoire et de sa Charte qualité restauration à proposer des repas de  meilleure qualité. Ainsi le “défi collèges à alimentation positive” a été créé pour accompagner les équipes de restauration dans une démarche d’alimentation plus saine et plus respectueuse de l’environnement. Chaque année un groupe de 4 ou 5 collèges finistériens, dont Kerhallet pour l’année scolaire 2018-2019, s’engagent à augmenter leur part de la bio dans les menus. De plus, les repas doivent être compatibles avec leurs moyens financiers et en cohérence avec l’approvisionnement local.

Les fournisseurs biologiques de la restauration collective sont identifiés par les collèges, et les équipes de restauration visitent les fermes de potentiels partenaires agricoles. Ces visites sensibilisent davantage l’équipe de restauration à la chaîne de production. Les cuisiniers se sentent concernés et sont plus enclins à modifier leur manière de faire.

«  Il faut faire en sorte que les repas sains proposés soient attractifs pour les élèves.»
Florence Busson, chargée de mission restauration collective à la MAB29

Le “défi collèges à alimentation positive” est donc à destination des équipes de restauration et des élèves indirectement. Les cuisiniers sont invités à restructurer leurs menus, à créer de nouvelles recettes et de nouveaux modes de cuisson. Pour permettre aux élèves d’avoir envie de manger des légumes, les équipes de restauration sont invitées à les préparer de manière à les rendre plus attractifs. Diminuer la part de viande doit être fait conjointement avec l’introduction de protéines végétales dans les menus. Par exemple, un hachis parmentier alternatif a été servi aux élèves : il contenait moins de viande mais la diminution était compensée par des pois chiches et des légumes. La qualité globale du repas était donc meilleure, et les élèves ont apprécié le menu. Des céréales complètes ou semi-complètes sont également proposées pour favoriser la durée du sentiment de satiété.

Structuration et format de l’action

Ce défi a lieu dans 5 collèges finistériens de mai 2018 à octobre 2019. Le collège de Kerhallet du quartier Bellevue y participe.

La MAB29 accompagne les équipes de restauration tout au long du défi. En octobre 2018, un relevé des achats des collèges a lieu sur deux semaines : ils sont invités à noter tous leurs achats. Un an après, en octobre 2019, l’opération est renouvelée. Ainsi l’évolution des pratiques au début et à la fin du défi peut être constatée.

Au suivi personnalisé dans chaque collège, s’ajoute des temps de rencontres entre les collèges participants. Permettre l’échange de pratiques entre pairs est souvent très efficace. De plus, cela permet une visibilité des résultats entre chaque collèges.

Mobilisation des destinataires

Lorsque les collèges répondent au défi “collèges à alimentation positive”, dans l’idéal, la réponse doit être concertée entre gestionnaire et équipe de cuisine.
Pendant l’année du défi, les efforts de l’équipe de restauration doivent être relayés par la communauté éducative. Une commission spéciale est créée pour ce faire. Par ailleurs, la web radio du collège de Kerhallet a prévu de se saisir du sujet pour communiquer sur la démarche auprès des élèves.

Repères

Structure porteuse : le département du Finistère
Lieu : Bellevue, Brest
Temporalité : mai 2018- juin 2019
Thèmes : Equipe de restauration, Alimentation, Collège
Action : accompagnement des équipes de restauration sur l’augmentation des produits biologiques dans les collèges
Partenaires : la Maison de l’agriculture biologique du finistère, le collège Bellevue de Kerhallet
Contact : Florence Busson, Chargée de mission Restauration Collective. Référent structuration de filières à la Maison de l’Agriculture Biologique du Finistère / mab29.busson@agrobio-bretagne.org

Chiffres clés

Une année scolaire de mai  2018 à octobre 2019
Accompagnement de 5 collèges

A retenir

  • Un accompagnement riche sur une année : réunions entre professionnels, suivi personnalisé, visites de ferme, évolution des achats
  • Proposer des produits de qualité, locaux et bios aux collègiens de Kerhallet

Crédit photo : Pixabay

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi