Fragilité des populations face à la Covid-19 : les quartiers en première ligne

Dans le cadre de son programme « Data et quartiers », Résovilles a entrepris une démarche de collecte de données pour objectiver la réalité de la fragilité des quartiers face à la COVID.

 

En effet, toutes les populations ne sont pas égales face à la Covid-19, certaines présentent des risques plus importants que d’autres d’être contaminées, ou de développer des formes graves.   Avec l’aide d’experts et d’une équipe de datascientists des cabinets CIVITEO et Valoway, Résovilles a agrégé des données de sources multiples (INSEE, CPAM, ARS…) pour les présenter sous la forme d’une cartographie révélant les zones dites « à risque ».

 

Ce travail d’observation est intéressant à plusieurs titres. Il permet d’identifier (sur le périmètre de la Bretagne) des zones de fragilité des habitants face à l’épidémie de la Covid-19 et montre très logiquement que les quartiers en font partie.

Autrement dit, les habitants des quartiers sont plus fragiles face à la Covid-19 que les habitants des autres quartiers, car ils cumulent un certain nombre de difficultés qui les fragilisent : des maladies longues, des pathologies telles que l’asthme ou le diabète, ou des conditions sociales qui exposent plus au virus

Découvrir la cartographie en plein écran ici !

 

En savoir plus sur le programme data & quartiers