Brest – Activités physiques adaptées

Le sport est reconnu comme un médicament depuis la loi de Modernisation du Système de Santé de janvier 2016.
Afin de faciliter et développer la prescription sportive, un projet d’envergure “Sport santé” est en cours de structuration avec l’ensemble des acteurs et ressources locales à Brest.


Les objectifs en santé

D’après l’Observatoire National de la Politique de la Ville (ONPV), en 2015, en France, le taux de sportifs licenciés était deux fois plus faible dans les quartiers prioritaires que dans le reste du territoire. Toutefois l’activité physique régulière est primordiale. L’objectif de ce dispositif est d’améliorer l’état de santé général des brestois par la pratique d’une activité physique régulière et sécurisée dans un environnement adapté.
Observatoire National de la Politique de la Ville, “La pratique sportive licenciée”, 2017

Présentation du projet

En 2010, une enquête a été réalisée à Brest afin de faire un état des lieux des pratiques sportives auprès des associations et du grand public. Les résultats ont montré que la majorité des personnes faisait du sport, d’abord pour le bien-être et la santé, avant les loisirs et la compétition. Cependant, 18% des brestois affirmaient ne pas pratiquer de sport car l’activité physique n’était pas adaptée à leurs problématiques de santé.

Suite à ce constat, le mouvement sportif local a développé une offre sport santé adaptée aux personnes en reprise d’une activité physique ou atteintes de pathologies chroniques. Le collectif Bouger pour guérir, initié en 2014, impulsé par 2 médecins locaux et coordonné par la ligue contre le cancer et la Ville de Brest a permis dans un premier temps de développer l’offre sportive en direction des personnes atteintes de cancer et de toucher plus de 100 personnes grâce à ce réseau d’acteurs. Progressivement, le collectif s’est diversifié et s’est ouvert à d’autres pathologies pour favoriser l’activité physique de différents publics.
Dans cette logique et à plus grande échelle, la Ville de Brest souhaite impulser le déploiement d’un projet de prescription sportive, le “sport sur ordonnance”. Ce dispositif s’intègre dans les réflexions du CHRU permettant ainsi d’avoir un traitement expert des problématiques médicales et un suivi de l’implication du monde médical dans le projet. Ce projet d’envergure qui rassemble différents acteurs : la ville, le CHRU, le monde associatif, les mutuelles, la CPAM…

« Inciter les patients à pratiquer une activité physique adaptée régulière mais surtout qu’ils prennent du plaisir. »
Charlène SPARFEL, chargée de projets, correspondance sportive associative

Grâce à ce dispositif, les patients pourront se voir prescrire des séances d’activités physiques par leur médecin traitant, qui les orienteront vers un médecin du sport et  un éducateur APA (Activité Physique Adaptée). Cette rencontre permettra d’évaluer les capacités physiques du patient, ses contraintes, son passé sportif et ses envies en matière d’activité afin de l’orienter vers les structures adéquates.

Avant sa mise en oeuvre localement, différents paramètres sont actuellement en cours de définition.

Structuration et format de l’action

Projet en cours de structuration : volonté de développer un dispositif de prescription de l’activité physique localement dans les années à venir.

Mobilisation des habitants

Les médecins traitants vont orienter les patients vers un médecin du sport et un APA qui vont déterminer les associations et les dispositifs brestois adaptés. L’une des principales contraintes est de favoriser la mobilisation des médecins afin de toucher le public cible.

Repères

Type de structure porteuse : Brest Métropole
Lieu : Brest
Temporalité  : En cours de structuration
Thèmes : Activités Physiques Adaptées
Action : Développer la prescription de l’activité physique localement
Partenaires : Acteurs sportifs (associations), Ateurs de la santé (médecins, hôpitaux…), Ville de Brest, organismes d’assurance maladie
Contact : Charlène Sparfel / 02 98 00 82 32 / charlene.sparfel@brest-metropole.fr

Chiffres clés

18% des brestois ne pratiquent pas d’activité sportive car l’offre n’est pas adaptée à leurs problèmes de santé
Lancement en 2014 du collectif “Bouger pour guérir”

A retenir

Le dispositif de prescription de l’activité physique a pour objectif de favoriser l’activité physique des publics dans un cadre adapté et sécurisé en adéquation avec leurs besoins et leurs envies.

Crédit photo : Adobe Stock

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi