L’exigence d’un développement économique local au sein des quartiers populaires

Memento réalisé par Amadeus, en partenariat avec le CGET et la Caisse des dépôts

Extrait de l’Edito :

Dans  leur  diversité,  les  quartiers  prioritaires  de  la  politique  de  la  ville  sont  loin  de  correspondre  au  stéréotype  de  grands  ensembles  construits  durant  les Trente glorieuses, si proches parfois géographiquement  et  si  éloignés  symboliquement  des  centralités et des zones d’activités, bloqués derrière un périphérique  ou  une  réputation,  aux  centres  commerciaux  délaissés  et  anxiogènes.  Il  n’en  demeure  pas  moins  que,  malgré  les  actions  menées  depuis  plusieurs  décennies,  nos  quartiers  populaires  ont  du  mal  à  conjuguer  développement  local  et  développement économique.

Les acteurs de la politique de la ville ont régulièrement œuvré pour que les enjeux de développement économique  soient  travaillés  dans  les  contrat  de  ville  et  que  ce  volet  soit  inscrit  dans  une  approche  globale et intégrée. Au-delà de frémissements parfois  éphémères  et  passées  les  aides  incitatives,  les  résultats sont souvent restés en deçà des intentions
et des espérances.

Collectivement  nous  ne  parvenons  que  trop  peu  souvent à conjuguer accès à l’emploi, consolidation de  pôles  commerciaux,  soutien  aux  entrepreneurs  locaux,  attractivité  pour  des  entreprises  externes,  et transfert de services ou de compétences associatives dans une dimension économique. Les clauses d’insertion  ont  souvent  permis  d’enclencher  ou  de soutenir un parcours d’insertion pour les habitants mais combien de petits entrepreneurs « de quartier »  ont  pu  profiter  de  ces  chantiers  conduits  parfois  sur une décennie au pas de leur porte ?

Quelques  expériences   intelligentes,  malines,  contredisent  ce  constat  sans  doute  trop  général.  Il  est  possible  de  voir  ici  une  cours  artisanale  attractive,  là  un  pôle  commercial  vivant.  Mais  le  constat  d’échec ou de déception reste trop souvent et lucidement partagé.

Nous  souhaitons  donc  aujourd’hui  affirmer  l’exigence  d’un  développement  économique  local  au  sein des quartiers populaires, en cohérence avec le cadre  de  la  politique  de  la  Ville  qui  en  fait  un  axe  prioritaire.

Télécharger la publication

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi