Retour sur la 3ème rencontre du réseau inter-régional des Cités Éducatives du Grand Ouest |14 octobre 2021

Cette nouvelle rencontre du Club était consacrée à la présentation de quelques dispositifs de droit commun de Conseils régionaux et départementaux de nos régions respectives, mobilisables par les Cités éducatives. Un temps d’interconnaissance afin de mieux identifier les dispositifs et créer des liens, en présence de :

  • L’agence de l’Orientation et des Métiers de Normandie
  • Du Conseil Régional Centre-Val de Loire
  • Du Conseil Départemental du Calvados

 

Après échanges avec les interlocuteurs de nos régions, il est apparu que de nombreuses Cités éducatives avaient intégré le Conseil Départemental dès le début du projet, en mettant en place des actions partenariales fortes bien que chronophages. Mais comme indiqué dans le rapport du CNOE, il nous a également été donné à voir que bon nombre de régions ne faisaient pas partie des acteurs des Cités éducatives.

C’était également l’occasion pour le Club de faire le pont avec la tranche d’âge des 15-25 ans, public cible des conseils régionaux et sous-représentés dans les revues de projets des Cités éducatives.

 

Bilan d’un an de fonctionnement du Club | Perspectives 2022

Cette séance marquait la fin de la 1re année du Club de l’Ouest des Cités éducatives. L’occasion pour nous de faire le bilan et de connaître les souhaits des acteurs.trices pour la suite : quelles modalités de fonctionnement en 2022, quelle fréquence de rencontres ? Et surtout, quelles priorités ? Ce bilan était aussi l’occasion de recueillir l’avis des Cités labellisées sur la 2ème vague et qui n’auraient pas bénéficié des premiers échanges inter-régionaux.

Les participant·es    ont affirmé leur volonté d’échanger sur l’association des familles aux projets de la Cité éducative. Ils s’alarment par ailleurs sur le sujet de la santé – santé mentale des enfants et jeunes qui s’est étiolée depuis les différents confinements. Appréhender la mécanique des appels à projets constitue aussi un axe prioritaire.

Pour finir, le Club a besoin d’apprendre à se connaître, “en vrai”, et de se lancer, pourquoi pas, sur des visites de terrain.

“Les échanges, l’interconnaissance entre acteurs du Grand Ouest,les retours d’expériences, les idées, un pas de côté, une prise de hauteur par rapport au quotidien de notre Cité Éducative”