Panorama des Conseils Citoyens de Bretagne et Pays de la Loire 2014-2021: un outil à consolider, une opportunité à saisir

Cette enquête s’inscrit dans le prolongement d’une démarche d’état des lieux déjà engagée par RésO Villes en 2018 avec le concours du Collège Coopératif de Bretagne qui avait fait émerger un premier panorama des conseils citoyens de Bretagne et Pays-de-la-Loire. Elle prend également corps dans un inventaire entrepris sur d’autres territoires, via les centres de ressources politique de la ville avec le rapport de la Commission Nationale du Débat Public co-écrit par Ilaria Casillo et Daniel Rousseau.

Si la prorogation de la dernière génération du Contrat de Ville jusqu’en 2022 a donné une respiration supplémentaire à cette expérimentation, elle a repoussé l’échéance
de son évaluation et le questionnement quant au devenir des conseils citoyens dans le cadre de la contractualisation future. Un travail de recensement des initiatives d’évaluations locales mené pendant la réalisation de l’enquête par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) vient engager cette réflexion au niveau de l’Etat
à la veille de l’évaluation des contrats de ville d’ici l’année à venir.

C’est dans ce contexte qu’intervient la volonté de faire émerger un état des lieux des conseils citoyens de Bretagne et de Pays de la Loire, 4 ans après une première
enquête et 7 ans après les premières implantations de ce dispositif sur les territoires d’intervention de RésO Villes. Cette démarche s’est construite dans le souhait d’accorder une attention aux différents acteurs qui concourent à rendre réelle l’ambition politique portée par la loi Lamy et précisée par le cadre de référence : conseillers citoyens, animateurs et accompagnateurs des conseils citoyens, agents territoriaux, délégués du préfet, formateurs.

Elle a pour intention première de rendre compte d’un portrait d’ensemble de la situation des conseils citoyens bretons et ligériens à ce jour, en essayant de révéler
les points saillants qui se dégagent d’une diversité aussi grande que compte le nombre de conseils citoyens. Avec la volonté de donner à voir une photographie plus
sensible de ce que sont devenues ces instances de démocratie participative, elle propose également de soulever les réussites et les bonnes pratiques, mais aussi les points de vigilance qui se dégagent au regard des situations locales et en écho avec le contexte. Cette démarche cherche enfin à faire émerger des pistes de réflexion et d’action à l’aune du bilan.

Télécharger la publication