Le MarSOINS, vecteur d’accès aux soins et lieu d’échanges

« Démarré » en avril 2017, le MarSOINS sillonne les quartiers urbains et territoires ruraux de l’agglomération nazairienne. Dans ce camion, espace de convivialité et de lien social, des professionnels de la santé procèdent à un dépistage gratuit auprès de la population, avec un objectif : réduire les inégalités d’accès aux soins.


Son nom, le MarSOINS, il le tire de sa mission : Mobilité Accessibilité Réduction des inégalités d’accès aux Soins. Depuis plus de deux ans, ce camion bariolé parcourt la région nazairienne, stationnant dans des quartiers et territoires ciblés :

« Nous allons là où il y a un manque, un éloignement très fort par rapport à la santé, en jouant le rôle de haut-parleur ou de sentinelle dans les quartiers, en lien avec les associations, détaille Nicolas Blouin, co-directeur de l’association A vos soins, à l’origine du projet, tout en précisant : Le MarSOINS s’adresse à tous, avec une approche familiale, bienveillante, et, surtout, non-stigmatisante. »

Une action type de prévention débute de la façon suivante : le camion se pose dans un quartier de la Ville environ 2 à 3 heures, en fonction de la disponibilité du médecin présent.
« Dans un premier temps, on interpelle les habitants qui passent, on accueille les personnes qui viennent pour un dépistage, raconte Maïna Houssier, coordinatrice du MarSOINS. Ils s’installent dans la salle de convivialité, ils se documentent. On discute avec eux des sujets dont ils ont envie de parler : la santé, le travail, l’éducation. »

Ensuite, la personne est reçue par le professionnel de santé (généraliste, infirmière ou dentiste), pour un bilan de 10 à 20 minutes, selon la nature du dépistage. A l’issue de ce bilan, une fiche de préconisation est remise, ainsi que diverses informations (complémentaire santé, prise en charge ou tarifs des soins.) « On indique s’il faut consulter un professionnel, ou non, en remettant, le cas échéant, une liste de professionnels. »

Un lieu où parler sans être jugé

Environ 80 actions de prévention sont menées chaque année, 50% des personnes dépistées habitant dans un quartier prioritaire de la ville. « Le MarSOINS permet de toucher des populations qui ne vont pas souvent consulter, de détecter un diabète ou une hypertension, de pouvoir les orienter vers un médecin-généraliste ou un dentiste, souligne Gaëlle Durand-Lecoeuvre, infirmière au MarSOINS. Cet espace leur permet aussi de discuter de choses qu’ils n’osent pas évoquer avec d’autres. Humainement parlant, c’est très intéressant. »
Responsable de la Maison de quartier de la Chesnaie, structure partenaire du projet, Véronique Achallé insiste sur la qualité de l’accueil au MarSOINS : « Les gens viennent et reviennent, car, ils savent qu’ils ne seront pas jugés. »

Chargé de projet à l’association AIDES, Pascal Malo abonde dans ce sens :

« C’est un projet intéressant, car beaucoup de personnes ne savent pas où s’informer ou comment se faire aider au quotidien. Certaines sont isolées, avec des problèmes de santé. Ce camion apporte beaucoup, notamment en matière d’échanges. »

L’association A vos soins ne compte pas en rester là. Parmi ses projets à venir : donner des petits frères au MarSOINS, dans la région.

Voir la vidéo : https://www.lemarsoins.fr/

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi