La parole des habitant.es des quartiers en chansons

A la sortie des deux mois de confinement, les volontaires des conseils citoyens sont allées dans les quartiers de Nantes Métropole pour prendre des nouvelles des habitant.es.

« Comment ça va ? », est la question qu’elles ont brandie sur leur pancarte pour aller engager la discussion avec les gens de passage, ceux qui profitent des rayons de soleil sur un banc tout en gardant un œil sur leurs enfants ou encore ceux qui promènent leur chien… Accompagnées par deux fois par le chanteur et musicien Albert Magister, ce dernier a cueilli les paroles des habitant.es pour en faire deux chansons : « Marre de tourner en rond » et « Un coup c’est noir, un coup c’est blanc ».

Retrouvez Albert Magister sur sa chaîne Youtube

Un coup c’est noir un coup c’est blanc

Albert Magister, compositeur, musicien et chanteur

(Paroles)

J’ai pris du poids qu’il faudrait que je perde,

J’avais pas d’balcon avec mes 3 garçons

On a réussi à prendre soin de nous-mêmes

Quelques incompréhensions pour un oui ou pour un non

 

Mais de la vie nous nous sommes occupés

Et d’être ensemble on a moins dépensé

On a surtout évité d’regarder les JT

Un coup c’est noir un coup c’est blanc

On est en guerre ou on nous ment

 

Mais ce qu’il faut c’est garder le contrôle

Faut respirer même quand c’est pas drôle

Car engueulade sur engueulade

C’est pas jojo c’est pas vivable

Qui suis-je ? Où vais-je ? Ou bien que sais-je ?

J’veux pas entrer dans ce manège

 

On s’est posé des milliers de questions

On voulait pas mourir d’un manque d’éducation

On a bouquiné, on a siesté on a joué à inventer

Un paradis de confinés entre les murs de la cité

 

 

J’ai entendu tout et son contraire

En sortant le soir nourrir les chats d’gouttière

Un coup c’est noir un coup c’est blanc

Tous solidaires ou pas vraiment

Au supermarché

C’est sur le cul qu’je suis tombé

Au milieu des pommes

En voyants tous ces cons

Prêts à s’bouffer la trogne

Pour un litre de savon

Ça fait mal la vie

Mais parfois c’est joli

On peut tous en mourir

On peut tous s’en sortir

Le stress, la peur ; l’angoisse de l’heure

À l’église ou à la mosquée

Même la piscine était fermée

 

Transformer sa haine en créativité

Pour une vie plus saine c’est bon pour la santé

Même si c’était dur moralement j’ai profité de la famille

Des visiophones des coups de fil j’en ai donné plein de futiles

Pour dire bonjour, comment ça va

J’ai même reçu des cartes postales

Alors qu’avant j’en avais pas

 

L’être humain n’est pas fait pour être isolé

Il faut continuer à tout désinfecter

Ne pas oublier que c’est pas terminé

J’voudrais la revoir et pouvoir l’embrasser

Car à 300 km de distance, j’voyais plus ma copine

On ira faire un tour en France on ira jusqu’à Nîmes

 

Moins de vitesse faut lever le pied

Ne jamais se croire invincible

 

Marre de tourner, marre de tourner, marre de tourner en rond

 

(Paroles)

Marre de tourner, marre de tourner, marre de tourner en rond (x3)

Marre de tourner en rond,

 

Mon canapé ne fait pas mon bonheur.

Alors tous les jours je sors au moins une heure

Et si c’est pas suffisant je re-signe en rentrant

Une autre attestation pour reprendre du temps

Pour me promener à pied

Les écureuils n’ont même plus peur j’ai l’impression qu’on est dimanche

J’suis complètement décalé

On est jeudi, il est 5h, il va falloir que je me rebranche,

 

Marre de tourner, marre de tourner, marre de tourner en rond (x3)

Marre de tourner en rond,

 

Même si c’était bien anxiogène, y’avait quand même plus d’oxygène

Et beaucoup moins de pollution et de voitures et de camions

Alors on f’sait d’jolies photos, de fleurs qui poussent, de p’tits oiseaux

Qui gazouillaient leurs trémolos pour annoncer qu’il ferait beau

 

Marre de tourner, marre de tourner, marre de tourner en rond (x3)

Marre de tourner en rond,

 

Même si ça craint les dépotoirs de masques et de gants laissés là

Comme des fantômes sur les trottoirs c’est pas comme ça qu’on y arrivera !

Alors qu’il y a les sacs jaunes avec leurs cœurs gros bien remplis

Qui n’attendraient qu’une seule chose, être utile à notre survie.

 

Mais où il est, le petit champ de blé, faut le trouver dans le quartier,

Faut le chercher, le joli champ de blé, avec ses quatre petits mètres carré,

Il faut surtout rester soudés, faut ravaler sa vanité,

On évite de déranger, car on en a marre, marre de tourner,

 

Marre de tourner, marre de tourner, marre de tourner en rond (x3)

Marre de tourner en rond,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi