Dév Eco Auray

Spécificités du territoire :

 Données clés du quartier politiques de la ville (QPV)
Plus de 27.5 % des établissements créés sur la ville d’Auray sont issus du quartier politique de la ville,

37% des établissements de ville d’Auray se situent dans du quartier politique de la ville,

Plus de 56 % des demandeurs d’emploi vivent dans le quartier politique de la ville.

Sources INSEE 2013

Septième ville du Morbihan, Auray recense plus de 13 000 habitants en 2015. Ville centre du Pays d’Auray, son économie est marquée par le tourisme (tourisme balnéaire, son littoral et son patrimoine mégalithique, religieux et historique). La population touristique représente près 35 000 habitants supplémentaires (+ 28%). De fait, les activités présentielles y sont marquées avec une importante densité d’établissements de commerces et de services.

Les filières agroalimentaires, primaires et halieutiques marquent l’identité du territoire. Leur renforcement est un enjeu fort en terme de mise en réseau et de structuration (circuits courts, mutualisation).

Par ailleurs, des filières liées au traitement / réemploi des déchets ont été identifiées dans les secteurs de l’agriculture, de l’artisanat, le bois. Ces dernières présentes des opportunités pour l’économie locale.

Actions prioritaires :

Y a-t-il des fiches actions dédiées pour le développement éco et l’emploi ? Quels sont les chefs de file ? Y a-t-il une animation du pilier développement économique (entrepreneuriat, commerce, emploi, formation)

Le cadre contractuel de la politique de la ville présente pour les signataires une opportunité de coordonner les partenaires et les acteurs impliqués dans le pilier “développement économique”, de mobiliser les dispositifs de droit commun, en renforçant leurs actions dans les domaines suivants :

Ÿ – Emploi et formation

Qui sont les principaux partenaires, opérateurs par domaines ?

Accompagner la montée en puissance des dispositifs d’aide à l’accès à l’emploi, en:
-fixant des objectifs chiffrés de prescription (CIE 7,4%, CAE, 6,4%, EA, 18,4%)
-définissant des postes d’emplois aidés dans les collectivités
-promouvant les dispositifs auprès des structures, en lien avec les structures de proximité

Concernant la qualification des habitants, le contrat de ville vise à adapter l’offre de formation aux profils des habitants en renforçant l’accès à l’information, valoriser les métiers de certains secteurs (bâtiment, espaces verts). Y a-t-il des secteurs en tension ? Des filières émergentes, du type réemploi ?

Ÿ-  Insertion par l’Activité Économique (IAE)

La Communauté de communes AQTA porte trois chantiers d’insertion (Nature, patrimoine, Mégalithes), une réflexion est en cours pour orienter de manière préférentielle l’un des chantiers aux jeunes issus des quartiers,

Les clauses d’insertion sont identifiées comme un levier pour favoriser l’insertion des demandeurs d’emplois. Ces dernières seront encouragées dans les marchés liés au renouvellement urbain, aux évènements culturels et sportifs,

La coordination des acteurs sera renforcée notamment pour promouvoir les marchés, anticiper les besoins de formation, assurer le suivi régulier et de long terme des bénéficiaires, développer les passerelles SIAE / entreprises.

Ÿ Entrepreneuriat 

La Communauté de communes AQTA assure la compétence économique. À ce titre elle assure la coordination des différents partenaires de la création d’entreprises (ADIE et BGE Ouest, Entreprendre au féminin) dans l’optique de simplifier le parcours du créateur ; la création de l’atelier des entreprises (guichet unique) vise à proposer un premier niveau d’information et d’orientation des porteurs.

Un service d’amorçage a-t-il été lancé par la CDC ?

Une attention particulière à la création d’entreprises par les habitants est encouragée au travers l’entrepreneuriat en économie sociale et solidaire. La création d’un DUCA (Diplôme Universitaire de Créateur d’Activités) est envisagé.

Le parcours résidentiel des entreprises sera quant à lui favorisé par la création de services adaptés aux entreprises (incubateurs, pépinière, ateliers relais). Ces outils pourraient être localisé dans le quartier Gumenen-Goaner / Parco-Pointer).

Ÿ-  Commerce et services de proximité

Le projet de rénovation urbaine doit s’accompagner d’une requalification de l’offre commerciale du quartier tout en renforçant et diversifiant l’activité tertiaire, les services à la personne sur le quartier politique de la ville.

Des mesures spécifiques sont envisagées par les partenaires telles que :

-Mesurer le potentiel de développement économique et commercial du quartier (Etude EPARECA ?),

-Diversifier les statuts d’occupation foncière pour des activités tertiaires,

-Soutenir et accompagner les commerces (comment ?)

En complément, les partenaires du contrat de ville souhaitent agir sur les freins liés à l’emploi en particulier développer les systèmes de garde, faciliter la mobilité des demandeurs d’emplois.

Axes transversaux:

Les partenaires du contrat de ville ont ciblé prioritaires les jeunes demandeurs d’emploi et les femmes dans la programmation des actions.

 Axes transversaux  Actions
 Jeunesse  -Orientation des jeunes en direction d’un chantier d’insertion

-Développer l’information autour des dispositifs d’insertion auprès des jeunes

-Plan d’actions alternance avec les consulaires

 Égalité hommes-femmes
 Lutte contre les discriminations

Animation de l’axe développement économique

Le pilotage du volet économique est assuré par les co signataires du contrat de ville (l’Etat, le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Départemental du Morbihan, la Communauté de communes AQTA, la commune d’Auray). Ils assurent le suivi et veillent à l’intégration du QPV dans les politiques locales, mobilisent et optimisent les financements.

Chaque partenaires se fixe des objectifs et identifie les moyens mobilisés au regard des axes prioritaires.

D’autres partenaires ont-ils été associés au pilotage plus opérationnel du CV (Ex acteurs de la création, iAE, association ou acteurs des quartiers), y a til des référents par action ?

 Bilan à mi-parcours

 Quelles actions ont été engagées ? Quelles difficultés rencontrées ?  Quelles opportunités ? Quels moyens on été engagés droit commun vs contrat de ville ?

Quelles sont les relations entre les équipes en charge du développement économique (Agglo) et du service Education-Enfance de la Ville d’Auray en charge du pilotage de la politique de la ville ? Y a-t-il un référent au sein du service éco ?

Plus d’informations