Brest – EtamineS

Cette action collective fonctionne sous forme d’ateliers de revalorisation personnelle et/ou professionnelle destinée aux personnes isolées, professionnellement ou socialement.


Les objectifs en santé

Les acteurs associatifs mettent en place des actions pour répondre aux difficultés d’insertion sociale, d’emploi et face aux vulnérabilités qui ont été constatées dans les quartiers prioritaires. Ainsi les différents ateliers de l’action EtamineS ont  pour but d’accompagner des personnes en difficultés pour qu’elles reprennent confiance en elles. Ce dispositif permet également aux personnes participantes de libérer leur parole, de favoriser leur estime d’elles-mêmes et leur mieux-être. De plus, ces rencontres peuvent être l’élément déclencheur dans l’amélioration de leurs conditions de vie, personnelles et professionnelles. En effet, elles peuvent permettre de faire prendre conscience aux participants, certaines de leurs problématiques liées à l’hygiène, la santé, l’alcool…  L’action est aussi un moyen de créer du lien social entre les habitants de différents quartiers prioritaires de la ville et de favoriser le dialogue. Ainsi, par des solutions concrètes, EtamineS permet une meilleure acceptation et une valorisation de soi.

Présentation du projet

Face à l’accroissement des difficultés des habitants parfois très vulnérables des quartiers prioritaires de la ville de Brest, le dispositif EtamineS a été créé en 2013. Il permet aux participants de prendre du temps pour soi et d’améliorer le bien-être en proposant sur 3 semaines un programme comprenant 3 séquences  :
– Que dit mon image ?
– Reprendre confiance en moi
– Prendre soin de ma santé

Dans chacune de ces séquences, des ateliers collectifs sur les thématiques suivantes sont prévus : “Coiffure”, “Esthétique”, “Expression”, “Vestiaire”, “Diététique”, “Activités Physiques Adaptées”, “Santé”, “Fabrication de produits cosmétiques et ménagers naturels”. Certains de ces ateliers peuvent être prévus sur plusieurs demi-journées.
Le dispositif EtamineS est porté par l’association SEMA’For et particulièrement par Geneviève Géléoc, conseillère en insertion sociale et professionnelle. Elle est la référente et l’animatrice du dispositif EtamineS. L’association SEMA’For a pour but d’accompagner et de former les publics fragilisés. Pour mener à bien les ateliers, des professionnels interviennent coiffeurs, diététiciens, esthéticiens.

Afin de participer à ces ateliers, certaines conditions doivent être respectées : les participants doivent bénéficier de minimas sociaux ou habiter dans un quartier prioritaire de la ville de Brest. De plus, de nombreux participants sont orientés par des acteurs sociaux, des psychologues, des médecins traitants ou des psychiatres qui constatent des problématiques liées à l’estime de soi chez leurs patients. Ces derniers s’enferment sur eux-mêmes, ayant des images négatives de soi et se trouvent en déni d’alcool, en déni de leur corps. Ainsi, par les divers ateliers de l’action EtamineS, l’ambition est de permettre à ces personnes une meilleure acceptation de soi.

« Entre le premier jour et le dernier, il y a souvent une métamorphose chez les participants. »
Geneviève Géléoc, Animatrice et coordinatrice de l’action EtamineS

Ces acteurs envoient une prescription par mail ou par courrier à Geneviève Géléoc qui va ensuite rencontrer le patient pour lui présenter le dispositif. Une fois orientés, les futurs bénéficiaires vont être reçus de manière individuelle tout au long du programme par Geneviève Géléoc. Elle va les rencontrer seuls, à plusieurs reprises afin de les accompagner dans leurs démarches de soin, par exemple prise de rendez-vous chez l’ophtalmologue, de recherche d’emploi…
Les groupes constitués de 8 personnes, dont une majorité femmes, mélangent des habitants de différents quartiers prioritaires .

Structuration et format de l’action

4 programmes de 13 ateliers sont prévus sur l’année. Un programme dure environ 3 semaines et prévoit 2 rencontres d’une demi-journée par semaine (3 à 4h). Il est destiné à 8 personnes au maximum et chaque groupe de participants n’effectue qu’un programme. Les ateliers sont gratuits pour les personnes bénéficiaires.

Les ateliers se déroulent dans le local de l’association SEMA’For mais également dans les centres sociaux et les mairies de quartiers. Cela permet aux habitants de sortir de leur propre quartier et en découvrir un autre.

Financement de l’action

De 2013 à 2016, l’action a été financée par le Conseil Départemental du Finistère et par le service Promotion Santé de la ville de Brest dans le cadre du Contrat local de santé. L’agence régionale de Santé (ARS) est aussi contributeur au financement de l’action.  Ainsi, que la Dotation de Solidarité Urbaine (DSU), qui est le principale financeur de l’action EtamineS.

Mobilisation des habitants

En majorité, les acteurs sociaux et médicaux orientent leurs patients vers l’action ÉtamineS. Cependant, certains participants viennent d’eux-mêmes grâce au bouche à oreille ou aux flyers disposés dans les structures des quartiers.

Bien que la capacité d’accueil maximal soit de 8 personnes, les inscriptions sont ouvertes jusqu’à 15 personnes. En effet il y a un fort taux d’absentéisme lors de ces rencontres, ce qui peut s’expliquer par le fait que le public généralement fragile et isolé n’arrive pas à s’impliquer sur un temps relativement long. Pour favoriser la présence des bénéficiaires, Geneviève Géléoc envoie un mail aux inscrits ou les contacter pour leur rappeler leur inscription aux ateliers. Les personnes peuvent confirmer ou non leur présence.

Repères

Structure porteuse : Association Sema’For
Lieu : Bellevue, Brest
Temporalité : 4 programmes de 3 semaines par an
Thèmes : Estime de Soi, Santé
Action : Ateliers collectifs sur diverses thématiques pour favoriser l’estime de soi
Partenaires : Ville de Brest, Service Promotion de la Santé, DSU
Contact : Géléoc  Geneviève, Coordinatrice action EtamineS, conseillère insertion socio-professionnelle / ggeleoc@semafor.org

Chiffres clés

Lancement en 2013
Atelier collective de 6 à 8 personnes bénéficiant des minimas sociaux
Lancement 5e édition en 2018
En 2018  : 23 personnes présentes dont 5 hommes et 18 femmes

A retenir

Par le biais d’ateliers du dispositif EtamineS, l’animatrice entretient un contact permanent avec les acteurs médicaux et/ou sociaux qui orientent vers elle des patients/bénéficiaires.

Crédit photo : Adobe Stock

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi