AURAY : Un « menu à la carte » pour des adolescents en grande difficulté

Public concerné

Un adolescent de 16 ans et son jeune frère de 10 ans

Objectifs de l’action

  • Créer à travers un accompagnement de proximité les conditions d’un nouvel élan positif
  • Accompagner un jeune adolescent, déscolarisé et en difficulté sociale, vers un nouveau parcours d’intégration. – Réaliser auprès de son jeune frère un travail préventif.
  • Épauler le parent (famille monoparentale) dans son rôle éducatif.

Déroulement de l’action

Intervention du médiateur socio-éducatif PRE :

1ère phase : définition de deux axes de travail sur une durée de 6 mois

  • Travail sur le corps et la santé, en s’appuyant sur l’outil sportif. Il s’agit de favoriser le bien-être de l’adolescent et ainsi susciter par ce biais un nouveau désir d’entreprise ; le médiateur organise régulièrement des rencontres avec l’adolescent : salle de sports, sorties pêche, discussions … L’adolescent peut le joindre à tout moment.
  • Travail sur l’orientation professionnelle : accompagnement à la mission locale. Plusieurs entretiens avec un conseiller ont permis au jeune d’intégrer une Prestation Préparatoire à l’Insertion (PPI). Accompagnement dans l’instruction du dossier d’inscription. Échanges sur le déroulement de la PPI.

D’autre part, la référente de parcours a amorcé un travail préventif auprès du jeune frère de l’adolescent. Ainsi, afin d’éviter d’être désœuvré tout l’été, celui-ci va notamment participer aux mini-camps municipaux, sorties plages, pique-nique …, organisés par le PRE.

2ème phase : allègement du parcours d’accompagnement

L’adolescent étant pris en charge dans le cadre de sa PPI, le PRE va alléger le parcours d’accompagnement mis en place avec le médiateur socio-éducatif. Toutefois, la présence du médiateur auprès de l’adolescent va être prolongée, mais de manière moins soutenue, afin de consolider le gain de situation obtenu. Le temps dégagé permettra au médiateur d’accompagner un autre adolescent.
La référente de parcours va maintenir son intervention auprès du parent et du frère cadet.

Partenaires

–    Les professionnels de l’AEMO Lorient
–    Le responsable de l’espace Jeunesse
–    La principale du collège
–    Le directeur de l’école élémentaire
–    Le service Enfance

L’équipe PRE a été invitée à assister à la synthèse AEMO (Accueil En Milieu Ouvert de la Sauvegarde 56) du jeune adolescent. La mesure judiciaire, parce qu’elle est assortie d’une sanction si elle n’est pas exécutée, favorise l’adhésion de la famille au PRE. Le programme apparaît alors comme un dispositif moins coercitif et néanmoins validé par les professionnels de l’AEMO.

Ressources mobilisées

Les acteurs du PRE mobilisés :

Une coordinatrice appartenant à la direction éducation, jeunesse et sport de la Ville d’Auray
Chargée du pilotage du CUCS et du CISPD, elle a contribué à l’élaboration du PEDT. Ses missions transversales lui permettent ainsi d’établir des passerelles entre le PRE et les différentes politiques jeunesse d’Auray. Ce positionnement professionnel permet de favoriser l’intégration du PRE, politique d’exception, dans la politique éducative générale de la commune.

Une référente de parcours : éducatrice spécialisée de formation, elle possède  une expérience confirmée auprès des adolescents et a travaillé au centre d’accueil des demandeurs d’asile d’Auray (CADA).

Un médiateur socio-éducatif : animateur sportif à l’espace Jeunesse et à profession sport 56, il joue le rôle de « grand frère » auprès d’adolescents PRE en perte totale de repères.

Les effets de l’action

  • Pour le jeune

– Un « grand frère » et un modèle masculin, auquel le jeune peut s’identifier.
– Un soulagement d’être à nouveau intégré dans une voie de formation, au même titre que les autres jeunes de son âge.
– La satisfaction que son frère cadet fasse également l’objet d’un accompagnement (l’adolescent endosse souvent le rôle de père de substitution dans sa famille monoparentale).

  • Pour les partenaires / professionnels

Un dispositif efficace et opérationnel, qui offre une grande liberté d’action et des moyens sur-mesure. Le PRE permet, en l’occurrence, de débloquer une situation sclérosée.

  • Pour les parents

Aide à la parentalité pour une famille monoparentale en grande difficulté éducative.

Les points forts/ points faibles de l’action

Points forts

– réactivité/adaptabilité du dispositif ;
– un système de libre adhésion qui séduit la famille face à un AEMO beaucoup plus contraignant ;
– un partage de diagnostic avec les professionnels de l’AEMO ;
– une disponibilité  importante de l’équipe PRE pour accompagner cette famille.

Points faibles

Une prise en charge par le Centre Psychothérapique Pour Enfants et Adolescents d’Auray prescrit par l’AEMO : le PRE n’impacte pas suffisamment la famille pour la convaincre d’assister régulièrement aux rendez-vous fixés.

Crédit photo : Angers Loire Métropole
Date de mise à jour de la fiche expérience : mai 2014

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi