Le vieillissement des populations immigrées

Les deux centres de ressources Politique de la Ville, le CRPV Essonne pour la région Ile de France et RésO Villes pour les régions Bretagne et Pays de la Loire, se sont associés pour répondre à un appel à projet de la DAIC (Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté) lancé en avril 2011 dans le cadre de la politique nationale d’intégration des migrants et qui concerne le vieillissement des populations immigrées. Trois journées d’étude ont été organisées dans chacune des régions concernées.

La question de l’intergénérationnel

18 octobre 2012 – Angers

daic2 daic4 daic9

La journée était introduite par Frédéric Béatse, Maire d’Angers et Président de RésO Villes, Marie Josée Bernardot, chef de bureau de l’Intégration territoriale, DAIC, Ministère de l’Intérieur et Silvia Camara Tombini, adjointe à la diversité, à la démocratie participative, à la jeunesse, à la coopération internationale avec Bamako, à la politique de la ville, et adjointe du quartier des Hauts de Saint-Aubin.

Suite à la diffusion du film « Nantais migrants de 60 ans et plus : quelles réalités ? quels besoins ? » (réalisé à la demande de la ville de Nantes, en partenariat avec le Conseil nantais pour la citoyenneté des étrangers et l’ASAMLA, avec le soutien du Fonds Européen d’Intégration), Khedidja Benelhadj de l’ASAMLA et Karine Meslin du GERS ont présenté les études de l’ASAMLA. Des témoignages ont été apportés par Marie Anne Duflanc de la Carsat et Salim Bekhat de Mutualité Retraite, complétés par le point de vue de Estelle d’Halluin, Maître de conférences en sociologie à l’Université de Nantes et chercheuse au Centre nantais de sociologie.

L’après-midi deux conférences suivies de débats avec la salle ainsi que des représentants associatifs et institutionnels ont permis d’approfondir la question de l’intergénérationnel :

•    L’entraide familiale, quelle régulation juridique et sociale ? En quoi cela peut être plus pénalisant pour les immigrés et immigrées ?
Conférence de Claudine Attias-Donfut, sociologue au Centre Edgar Morin, EHESS-CNRS Paris, auteure de « L’enracinement. Enquête sur le vieillissement des immigrés en France » et « Le destin des enfants d’immigrés. Un désenchaînement des générations. »

•    Prise en compte et rôles des immigrées en âge d’être grands-mères dans les rapports inter-générationnels.
Conférence de Catherine Delcroix, sociologue au Laboratoire « Cultures et Sociétés en Europe », Université de Strasbourg, co-auteure de « Femmes immigrées face à la retraite »
Estelle d’Halluin, Maître de conférences en sociologie à l’Université de Nantes et chercheuse au Centre nantais de sociologie, a ponctué la journée.
Les conférences étaient animées par Véronique Guienne, sociologue à l’Université de Nantes qui a introduit son intervention sur le thème de la laïcité et des spécificités culturelles.

L’accès aux droits

23 novembre 2012 – Brest

daicbrest1 daicbrest2 daicbrest3

La journée était introduite par Anne-Marie Kervern, Adjointe au Maire de Brest, en charge de l’insertion par le dialogue des cultures et Fatima Mezzouj, Chargée de mission «Personnes âgées immigrées» à la DAIC – Ministère de l’intérieur.

Suite à la diffusion du film « Portraits de personnes âgées immigrées sur Brest » (une réalisation Offices des Retraités de Brest et TVRésidences, par Daniel Juif et André Landuré – à la demande de la Ville de Brest), Khedidja Benelhadj de l’ASAMLA et Karine Meslin du GERS ont présenté les études de l’ASAMLA.

L’après-midi deux tables rondes suivies de débat avec la salle ont permis d’approfondir les questions de l’accès aux droits dans le cadre de la santé et de la retraite.

•    1ère table ronde : Accès à la santé pour les personnes âgées immigrées : les enjeux de l’interprétariat
Avec Anaïk Pian, sociologue, Université de Bretagne occidentale (Atelier de Recherche Sociologique), auteure de « De l’accès aux soins aux trajectoires du mourir: les étrangers atteints de cancer face aux contraintes administratives » ; Oksana Vats de Réseau Ville hôpital 35 et Ohran Bas, médecin généraliste.

•    2ème table ronde : L’accès aux droits sociaux entre droits formels et droits effectifs : les difficultés pour les personnes âgées immigrées à réunir les conditions pour faire valoir leurs droits.
Avec Antoine Math, chercheur à l’IRES (Institut de Recherches Economiques et Sociales), auteur de « L’accès des vieux migrants aux droits sociaux, un chemin semé d’embûches » ; Daniel Juif de l’Office Brestois des retraitées et Fatimata Warou de l’Union des Associations Interculturelles de Rennes.

Habiter, se loger : quelle prise en compte des immigrés vieillissants ?

9 avril 2013, Evry (Essonne)

Le  Centre  de  Ressources  politique  de  la  Ville  en  Essonne  prête  une  attention particulière aux statistiques qui comptent 60 % de personnes immigrées parmi les habitants des quartiers en politique de la Ville d’île-de-France. Bien que l’État invite à cloisonner la politique de la Ville et les questions d’immigration/intégration, le CRPVE va initier et mettre en place un groupe de travail en 2010 : durant 6 mois, les participants s’attacheront à revisiter l’œuvre d’Abdelmalek Sayad afin de repenser l’immigration et les dynamiques d’intégration.

Puis, en 2012, le CRPVE se mobilise autour d’une problématique assez novatrice – les femmes âgées immigrées – avec l’appui scientifique du sociologue Smaïn Laacher et le concours du Conseil régional d’île-de-France.

Cette journée apportait des éléments de reflexion sur la prise en compte du vieillissement des populations immigrées au prisme du logement, avec :

Rémi GALLOU, socio-démographe, Unité des recherches sur le vieillissement, Cnav
Fatima MEZZOUJ, chargée de mission, Direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté
Evelyne BOUZZINE, directrice du CRPVE

En savoir plus sur la rencontre du 9 avril 2013