VANNES : Séjour « Apprendre par l’activité » à la maison de la Baie à Quiberon

Public concerné

  • Jeunes âgés de 9 à 13 ans avec pour priorité des jeunes qui étaient accompagnés par l’association Pupilles Etudiants pour la Ville (PEV) l’année scolaire dernière, qui rentrent en 6ème au collège et pour lequel il est prévu une reconduction de l’intervention de l’association PEV pour cette année.
  • Jeunes pour lesquels il y a besoin de travailler l’ouverture vers l’extérieur, préparer la rentrée, retrouver un rythme, travailler la vie en collectivité, jeunes relativement démobilisés par rapport à l’école.

Objectifs

–  assurer une continuité dans l’accompagnement
–  avoir une meilleure connaissance de l’environnement scolaire
–  aider les jeunes à se mobiliser par rapport au scolaire

Partenaires de l’action

–  Association Pupilles Etudiants pour la Ville
–  PEP56
–  PRE de Vannes

L’implication du PRE de Vannes

– présentation et proposition du séjour aux familles
– montage des dossiers de financement
– accompagnement pour remplir et fournir les documents nécessaires au séjour (ce travail a permis de se rendre compte que certaines familles étaient extrêmement démunies par rapport à la compréhension des documents et aux aspects administratifs)
– financement de vêture
– travail d’accès aux droits concernant les familles avec les partenaires concernés
– organisation du transport
– financement d’une partie du séjour
– participation au dernier jour du séjour avec les parents

pre_vannes3 pre_vannes2 pre_vannes1

Description de l’action

Le séjour en 2012

Il s’agit d’un séjour de 7 jours précédent la rentrée scolaire avec des activités autour de l’environnement scolaire (jeu de rôle sur le personnel de l’école..), l’organisation (la gestion du temps, prise de note, type de mémoire) le matin. L’après midi, les jeunes participent à différentes activités (surf, char à voile, kayak, vélo..). Les familles sont invitées à participer au dernier jour du séjour ainsi que les différents partenaires.

Le séjour en 2013

Au vu du bilan, a été décidé de poursuivre ce projet pour l’été 2013 avec les mêmes partenaires et auprès d’un public semblable.
Quelques changements dans les modalités du séjour :

  • Le fil rouge du séjour était le théâtre, avec des ateliers tous les matins et la réalisation d’un spectacle le dernier jour. L’un des objectifs était de favoriser le lien entre les ateliers théâtre du matin et les loisirs réalisés l’après-midi.
  • La participation financière des familles a été adaptée en fonction de leurs revenus dans le but notamment de s’ajuster par rapport aux autres séjours proposés par la ville de Vannes afin de favoriser le relais vers ceux-ci.

Les effets de l’action

Pour les jeunes

Cette ouverture vers l’extérieur pour certains jeunes isolés qui ont des difficultés à aller vers les autres et ont peu confiance en eux, a pu permettre de favoriser cette ouverture au sein de leur quartier (centre social, inscription vers une activité).

Pour le partenariat

Le fait de travailler sur un projet en commun avec les PEP56, la PEV, a permis de favoriser les liens entre partenaires, notamment dans les suivis réalisés par la PEV.

Pour les parents

Certains parents appréhendaient ce temps de séparation de 7 jours avec leur enfant qui partait pour la première fois en vacances en verbalisant les choses de la manière suivante : « C’est la première fois qu’il part sans moi aussi longtemps, j’espère que ça ne va pas être trop dur pour lui ! ». Certains parents se sont rendu compte que finalement c’est eux qui appréhendaient cette séparation et non leurs enfants.

Pour la pratique professionnelle

L’accompagnement des familles sur ce séjour et la présence de la référente de parcours sur le dernier jour a permis d’avoir un temps informel avec les parents, d’aborder d’autres thématiques. C’est un projet collectif intéressant pour le PRE, car il permet de faire des passerelles avec ce qui est travaillé en  individuel. L’approche collective et l’approche individuelle sont donc complémentaires.  Le dernier jour passé avec les familles montre que les temps informels sont  importants pour  favoriser une relation de confiance.

Bilan de l’action

Les points forts

Le travail sur ce séjour a permis de rencontrer de manière régulière certaines familles éloignées du dispositif PRE, de favoriser une relation de confiance avec certaines familles qui ont permis de travailler d’autres axes. En effet, ce travail sur le séjour avec les familles a permis « d’ouvrir des portes » sur d’autres thématiques à travailler que l’équipe PRE n’aurait pas forcément imaginées.

Cette action a permis de comprendre les freins liés à l’ouverture vers l’extérieur dans certaines situations (Viennent-ils du jeune ? des parents ? des deux ? de l’histoire familiale ?) et de travailler la séparation parents/enfants.

Les activités du matin correspondent à un besoin : les enseignants se sont rendus compte que les jeunes avaient très peu de connaissances sur le fonctionnement du collège : notamment qu’est-ce qu’un conseil de classe, une réunion parents professeurs, etc.

Les points faibles

La concrétisation du séjour est soumise à la participation d’un minimum d’enfants. L’accompagnement des familles se fait sans avoir la certitude, une fois que celle-ci accepte le projet, que le séjour se réalise.

L’équipe du PRE n’est pas présente sur le séjour avec les jeunes. Les liens entre le séjour et les accompagnements individuels sont basés sur les retours de professionnels. La participation de l’équipe permettrait d’être plus en contact avec les jeunes, de mieux les connaître et de mieux adapter les accompagnements.

Crédit photos : Angers Loire Métropole / http://keezam.fr/
Date de mise à jour de la fiche expérience : mai 2014

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi