Stéréotypes, préjugés et discrimination : Retour sur la journée du 3 avril 2015

3 avril 2015, Saint-Herblain

Pièce de théâtre Café crème

Cette rencontre était introduite par une représentation théâtrale sur la thématique des préjugés, stéréotypes et discriminations.

« Une terrasse de café. À n’importe quel moment de la journée. C’est un détail.
Deux amis, un homme et une femme, boivent un verre. Un café crème. Ce n’est qu’un détail.
Ils ont deux éducations, deux vies, deux manières de voir différentes. Ce n’est toujours qu’un détail.
Mais au bout du compte, les détails peuvent devenir importants.
Ils ont une discussion. Une discussion d’amis, une discussion de café : ils se disputent, ils rient, ils débattent, ils réfléchissent. Ils parlent d’immigration, de pendaison de crémaillère, d’intégration, de leur vie, de leur boulot, de leur genre, de leur place dans la société, de multiculturalisme, d’internet, d’amour, de livres. Enfin, d’un livre en particulier. Mais encore une fois ce n’est qu’un détail…»

Pièce écrite par Marine Béquet et Nama Keita. Avec Nama Keita et Damien Mourguye. Mise en scène : Yoann Bretéché. Production : CID Origi’Nantes

030415_photo2   030415_photo3   cropped-affiche-cafe-creme-vierge1

Intervention de Sylvain Delouvée

Ensuite, Sylvain Delouvée, Maître de conférences en psychologie sociale est intervenu sur les notions de représentations sociales, préjugés, stéréotypes et discriminations, en illustrant son propos par des exemples très concrets. Nous employons ces mots de la langue courante en pensant savoir ce qu’ils signifient. Or il y a des différences précises entre ces différents concepts.

« Une représentation sociale est une façon de voir, localement et momentanément partagée au sein d’une culture, qui permet de s’assurer de l’appropriation cognitive d’un aspect du monde et de guider l’action à son propos », autrement dit, c’est une théorisation naïve de ce qui nous entoure, permettant de savoir comment agir.

Pour s’élaborer, les représentations sociales ont besoin de stéréotypes : « Croyances que l’ensemble des membres d’un groupe partage à l’égard de l’ensemble des membres d’un groupe », c’est-à-dire les caractéristiques attribuées à un groupe du fait de son appartenance à ce groupe. Le stéréotype est spontané et quasi-automatique.

Les stéréotypes sont liés à deux autres éléments, qui eux, sont contrôlés :
–    Les préjugés : Sentiments / Attitudes (positives ou négatives) concernant les membres d’un groupe social.
–    La discrimination : Comportements négatifs non justifiables produits à l’encontre des membres d’un groupe social

Sylvain Delouvée a présenté quatre moyens de lutter contre les stéréotypes, avec des effets plus ou moins temporaires, complexes et efficaces.

Table ronde autour des préjugés racistes et sexistes

Avec Sylvain Delouvée ; Aïcha Boutaleb, Directrice du Centre Interculturel de Documentation, producteur de la pièce ; Jean-Philippe Croissant, DRJSCS Bretagne et Céline Ziwès, Ville de Rennes/Rennes Métropole.

La question de la lutte contre les discriminations et la question de l’égalité hommes/femmes font partie des axes transversaux des nouveaux contrats de ville et sont présentées comme des enjeux forts dans les textes. Qu’en est-il dans la pratique ? Les différents intervenants (représentants de l’Etat, de Ville et d’association) ont donné leur point de vue sur la mise en œuvre de la lutte contre les discriminations (ou de la lutte pour l’égalité) sur leur territoire d’intervention.