MORBIHAN : L’analyse de la pratique professionnelle du référent comme élément de réflexion sur la posture professionnelle

Public concerné

Les équipes du PRE du Morbihan : Lanester, Malansac, Vannes, Lorient, Auray

Genèse de l’action

Le groupe d’analyse de la pratique s’est mis en place suite à la participation des 5 référents de parcours des PRE du Morbihan (Lanester, Malansac, Vannes, Lorient, Auray) à une formation « référent de parcours » à l’IRTS de Rennes. Dans la continuité de cette formation, un groupe d’analyse de la pratique animée par une psychologue clinicienne a été mise en place, à raison d’une rencontre par mois. Cette instance a pour but de réfléchir aux pratiques et positionnements professionnels.

Objectifs de l’action

  • prendre du recul sur la pratique d’accompagnement et la conduite des parcours ;
  • trouver des pistes de réponses quant à la conduite des accompagnements dans lesquels les référents de parcours se sentent en questionnements, voire en difficultés ;
  • permettre aux référents de parcours de ne pas travailler de manière isolée ;
  • s’appuyer sur les pratiques singulières de chacun, les regards singuliers de chacun ;
  • clarifier les limites d’intervention car les limites sont souvent remises en cause dans les situations qui viennent les réinterroger. De surcroit, certains PRE effectuant majoritairement des accompagnements au domicile des familles, les limites sont parfois plus difficiles à tenir. Les référents sont « en immersion ». Les familles ont leur propre fonctionnement et viennent réinterroger leurs limites.

Lors de ces temps, les référents de parcours exposent des situations d’accompagnement qu’ils conduisent en relation avec des enfants et leurs parents et/ou des professionnels ; situations pour lesquelles ils s’interrogent sur tel ou tel aspect de la conduite du parcours et de leur pratique professionnelle.

Suite à cette présentation, avec l’appui de la psychologue, les participants échangent sur les différentes problématiques et questionnements qui ressortent de ces présentations de situations. Ces échanges sont en relation avec :
– des apports théoriques en psychologie
– les dynamiques familiales (notamment la culture, l’inter-culturalité) et les dysfonctionnement familiaux
– les techniques d’entretien
– les limites d’intervention (notamment situations limites avec la protection de l’enfance) – les notions de secret partagé, confidentialité, signalement..
– la clarification des missions du coordonnateur et du référent de parcours
– la connaissance du réseau

Ces temps mensuels d’analyse de la pratique sont conduits par Mme Danielle ROBIN, psychologue clinicienne exerçant à Quimper, dans le cadre d’une convention de prestations passée par les différents PRE du Morbihan avec l’association KAIROS Formation qui est basée à Nantes.

Effets de l’action

Sur le partenariat
Cette démarche favorise le lien entre les PRE du Morbihan pour effectuer des relais de situations, se contacter, échanger sur les situations et le fonctionnement des autres PRE, se donner des conseils, harmoniser les pratiques à l’échelle du département.

Sur la pratique professionnelle
Cela permet aux professionnels de repartir avec de nouvelles pistes de travail lorsqu’ils ne savent plus « vers où aller »

Bilan et perspectives

L’analyse de la pratique vient qualifier l’intervention des référents qui repartent avec des pistes concrètes, enrichissent leur « boite à outils » et se remettent en question.
Cette prise de recul permet d’améliorer leurs interventions et de faire évoluer leurs pratiques.

Mais aussi…

– Les situations présentées font régulièrement ressortir un besoin de clarifier les missions et responsabilités du référent et du coordonnateur.

– Les équipes de réussite éducative du Morbihan sont composés d’un binôme référent de parcours/coordonnateur. Certains coordonnateurs occupent par ailleurs d’autres fonctions. Certains référents se retrouvent donc parfois isolés. L’analyse de la pratique est l’une des  instances où les référents de parcours peuvent être guidés dans  leurs accompagnements.

– Certains coordonnateurs font également de la référence de parcours. De ce fait, ils font également état, aux mêmes titres que les référents de parcours, d’un besoin de participation à ces temps d’analyse de la pratique.

– Les coordonnateurs ne se sentent pas toujours légitimes pour accompagner/guider les référents concernant les parcours mis en œuvre dans le cadre du PRE, car leur formation initiale fait qu’ils ne sont pas toujours eux-mêmes formés à la relation d’aide.

– Bien que cette instance vienne qualifier l’intervention des référents de parcours, ces derniers ont estimé que la participation des coordonnateurs à cette instance viendrait enrichir le travail d’équipe et donc qualifier les accompagnements.

Pour toutes ces raisons, depuis septembre 2013, l’ensemble des coordonnateurs et référents du Morbihan se réunissent en groupe d’analyse de pratique. Il est convenu que les référents et coordonnateurs qui le souhaitent, viennent au même titre (pas d’élément hiérarchique).

Crédit photo : Angers Loire Métropole
Date de mise à jour de la fiche expérience : mai 2014

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi