Expérience : Box Service, à Angers

Mêler vie de quartier et dynamisme économique : c’est l’enjeu des box-services installées au coeur de Monplaisir et qui serviront de lieux de stockage à de petits entrepreneurs. Tout en créant du lien entre les différents acteurs du quartier.

En bref

Porteur du projet : Angers Loire Développement

Partenaires : Ville d’Angers, Coopérative d’activités Coup de Pouce 49, Régie de quartier

Contact : Farès Orfali, chargé d’animation économique de proximité de Box Service : eco@angersloiremetropole.fr

2ème semestre 2014 : Mise en service de Box Service

Au 1er janvier 2015 : Trois entreprises sont installées dans les box : un plombier chauffagiste, un traiteur et un artisan en travaux d’aménagement.

Le territoire

Le quartier Monplaisir compte 6 440 habitants ce qui représente 4 % de la population de la Ville d’Angers (150 125 habitants), s’étend au Nord de la Ville d’Angers, entre la Maine et l’Ecouflant. Il est entré dans le dispositif politique de la ville dès 1994 (ZUP).

Le quartier est desservi par de nombreuses pistes cyclables et plusieurs lignes de bus qui le relient en une quinzaine de minutes au centre ville. Il est prévu également qu’une des lignes de tramway existante le rejoigne en 2020.

Le quartier de Monplaisir bénéficie d’un nouveau Programme de renouvellement urbain. La priorité sera donnée à la création de sa propre activité et d’employabilité des habitants.

Source : contrat de ville 2015-2020

La genèse de la démarche

deu_box3 deu_box2 deu_box1

La Direction du Service aux Entreprises d’Angers Loire Métropole a vocation à faire le lien entre entreprises et territoire, et, de la même manière que l’on traite de la quotidienneté de l’habitant, on y gère la quotidienneté de l’entreprise (signalétique, stationnement …)

Arrivé dans sa direction fin 2012, Raoul Ravary, Directeur adjoint de la Direction du Service aux Entreprises a contribué à relancer un dossier en cours depuis 2011 : l’expérimentation d’installation de containers à vocation de stockage destinés aux entreprises sur le quartier Monplaisir à Angers. Ce territoire étant caractérisé par une mono-fonctionnalité, une telle opération avait pour objectif de diversifier l’activité, et de profiter de cette implantation pour installer un correspondant « entreprises » dans le quartier.

Descriptif de la démarche

9 containers maritimes de 27 m² sont disposés sur une plateforme de 1650m². Le terrain est en prise directe avec le centre-quartier par une passerelle passant au-dessus d’une voie ferrée. 5 boxs sont aménagés et disposent d’une porte-fenêtre, d’une isolation, de prises électriques et d’un chauffage.

Pour chaque container est prévue une place de parking. L’accès se fait indépendamment de la présence de l’animateur du site, 24h/24 avec un code. La viabilité est prévue pour les poids lourds. L’environnement a été traité avec attention, prévoyant l’installation d’une clôture et les abords de chaque box végétalisés.

Ces containers de stockage en location pour des petites entreprises ne se destinent pas qu’aux entrepreneurs du quartier. L’idée est bien de réimplanter de l’activité et de générer du flux.

Est adjoint sur le site un double container à usage administratif, avec réseau téléphonique et  connexion internet, pouvant accueillir des réunions. Les entreprises peuvent y travailler (administration, facturation comptabilité), y recevoir leurs clients. L’objectif est de créer sur place  un espace de rencontres et d’échanges d’expériences pour les locataires, d’animer du réseau pour développer les affaires.

Ce projet a un budget immobilier de 385 000 € pour la métropole (chantier et construction). Les charges de fonctionnement s’élèvent à 40 000 € par an. Le loyer pour les entreprises a été fixé à 100 € TTC par mois pour un box. La location avec bail précaire n’est a priori pas limitée dans le temps.

Un chargé d’animation de proximité d’entreprises a été recruté. Gestionnaire du site, la personne n’a pas un profil de développeur économique. Elle est chargée de répondre aux attentes des locataires dans leur quotidien sur place, de faciliter le développement de leurs activités,  de faire du lien avec les autres acteurs de proximité (banques, bailleurs, centre social, établissements scolaires, associations, etc.), de se faire connaître des entreprises du quartier et de recenser leurs besoins.

A terme, ce lieu doit devenir un centre de ressources autour de l’entreprise, avec un point de priorité en faveur de l’entrepreneuriat. Il peut s’agir aussi par exemple de faciliter les demandes de découvertes des métiers ou des entreprises pour les habitants.

Bilan et perspectives

Les difficultés

  • Une des difficultés a été de trouver un emplacement dans un quartier bien urbanisé qui ne disposait pas de réserves foncières d’activités. En définitive, la collectivité a mis à disposition une partie d’un terrain qui avait un usage de parc d’agrément.
  • Le fait de travailler dans une démarche politique de la ville a généré un travail concerté avec de nombreux acteurs (ex : chantiers d’insertion pour la peinture et la végétalisation du site) Cela a occasionné des ponts de validation  complexes et des retards de travaux. Au final, il a fallu gérer un différé dans le lancement et la commercialisation de box services.
  • Le chargé d’animation de proximité a été recruté en emploi d’avenir. Il bénéficie d’un accompagnement de professionnalisation par la structure Coup de pouce 49 (coopérative d’activités et d’emploi) et ne sera opérationnel qu’après plusieurs mois.
  • La dernière période post-électorale a également ralenti le démarrage du projet Box Service le temps que les nouveaux élus s’approprient les logiques du dispositif au regard des orientations qu’ils souhaitent pour leurs politiques dans les quartiers.

Le potentiel

A partir d’un projet d’immobilier simple mais emblématique, nécessitant un investissement modeste, il est possible de développer une action de proximité qui relie les entreprises à leur quartier, qui fasse parler de l’entrepreneuriat et qui favorise des flux économiques nouveaux.

  • une offre de locaux et service qui ne coûtent pas très cher ;
  • des passerelles entre les entreprises et les autres acteurs du territoire : développement de liens, de réseau, de solidarités économiques, de réflexes d’entreprise citoyenne ;
  • des passerelles entre les entrepreneurs du quartier et ceux des autres quartiers : partage d’expérience, mise en réseau …. ;
  • une proximité et une solidarité collective entre des chefs d’entreprises gérant des structures en développement, gage d’une meilleure pérennisation de ces entités dans la durée ;
  • une animation économique en prise avec le quartier, avec possibilité d’y réaliser de l’évènementiel (petits déjeuners d’entreprises, informations pour créateurs, parrainages et conseils pour entrepreneurs de proximité).

Photo : Farès Orfali, accompagné des responsables du chantier d’insertion, de la Ville d’Angers et du chargé de relation entreprises d’Angers Loire Métropole. Source : Angers Mag

Date de mise à jour de la fiche expérience : janvier 2015