La convivialité, moteur de citoyenneté. Pique-nique des conseils citoyens des Côtes-d’Armor

Dinan, samedi 16 septembre 2017

Se retrouver autour d’un pique-nique, partager un moment convivial. En profiter pour se connaître entre habitants des quartiers prioritaires, échanger sur son vécu. Et pourquoi pas découvrir Dinan par la même occasion ? C’était l’objet de ce rassemblement départemental des conseils citoyens organisé par la Ville de Dinan, le 16 septembre.


10 h 30, samedi, dans le quartier de la Fontaine-des-Eaux à Dinan. La maison des associations La Source est déjà bien animée.
Les membres du conseil citoyen s’activent, aux côtés des acteurs de la Ville. Jérémy Menar (Médiateur quartier prioritaire) et Élisabeth Louazel (directrice adjointe de l’atelier 5bis) règlent les derniers détails. Ils accueillent aujourd’hui tous les conseils citoyens des Côtes-d’Armor, venus de Ploufragan, Guingamp, Lannion et Saint-Brieuc. S’ils se sont déjà retrouvés dans un cadre plus formel, chaque année en Préfecture, la rencontre est cette fois-ci centrée sur la convivialité. Pas d’ordre du jour donc, la parole sera libre.

Besoin d’échanges spontanés

Élisabeth Cassany (élue en charge des quartiers prioritaires) est à l’origine de cette idée : « Étant novices dans la politique de la ville à Dinan (depuis mars 2015), nous avons trouvé intéressant d’échanger avec ceux qui ont de l’expérience, de noter ce qui fonctionne ou non. Le conseil citoyen souhaitait de l’échange spontané ».
Suite à cette idée, le préfet des Côtes-d’Armor a organisé un premier pique-nique des acteurs de la politique de la ville en 2016. Une expérience riche en interactivité. À son tour cette année, le maire de Dinan, Didier Lechien, a lancé une invitation pour tous les conseils citoyens du département. Déjà, les premiers participants arrivent.
Et tout commence par une poignée de main…

Qui fait quoi ?

Au total, près de 70 personnes sont réunies. Parmi elles, des habitants membres des conseils citoyens, leurs structures porteuses et animateurs, ainsi que les élus et services de l’état, la Direction de la cohésion sociale (DDCS). Le maire de Dinan, le préfet et le sous-préfet ouvrent la journée. Leurs discours mettent à l’honneur le rôle moteur des conseils citoyens dans le contrat ville.
Puis chaque conseil citoyen se présente brièvement, à commencer par Lannion : « Nous sommes venus sous le soleil malgré un sol plein de pluie ! ». Tour à tour, les conseils citoyens de Ker Uhel, Ar Santé — Les Fontaines (Lannion), Point du Jour, Balzac, Croix Saint-Lambert-Ville Oger (Saint-Brieuc), Guigamp, Ploufragan et Dinan évoquent les projets d’aménagement et d’animation de leurs quartiers. Ici un petit marché, là un terrain de boules, un jardin partagé, un magazine…
Toutes ces actions visent à améliorer la vie dans le quartier, sous ses aspects pratiques, ludiques, sociaux, économiques ou culturels… Après les discours officiels, vient le pot de l’amitié, offert par la mairie de Dinan.

LE CHIFFRE : 8
C’est le nombre de conseils citoyens créés dans le département des Côtes d’Armor :
•    3 à Saint-Brieuc (Quartier du Point du Jour, Balzac et Croix Saint-Lambert-Ville Oger),
•    2 à Lannion (Ker Uhel, Ar santé-les-Fontaines),
•    1 à Guingamp,
•    1 à Ploufragan
•    1 à Dinan

Méli-Mélo

« Nous allons manger, essayez de vous mélanger par villes et par institutions », prévient Élisabeth Louazel. Sur le parking, Louiza arrive les bras chargés de pâtisseries à partager. À table, élus, institutionnels et conseillers citoyens jouent le jeu. Les discussions vont bon train.

« Nous connaissons Dinan ! », lance Céline Rémy-Bossard (responsable du centre social de Lannion) à Saïd (conseiller citoyen de Dinan). « Nous sommes même venus costumés pour les fêtes médiévales ».

Rires, plats et anecdotes s’échangent gaiement. Les conversations évoquent ce qui va dans les quartiers, mais aussi les défis à relever pour les conseils citoyens.


Louiza et Maryvonne apportent des pâtisseries.

Jean-Luc Canté, délégué du préfet, à table avec Belkheir Aazi (médiateur social Ville de Guigamp) et des conseillers citoyens de Dinan

Mobiliser les habitants

Noyaux durs désormais bien ancrés dans les quartiers, les conseils citoyens peinent à mobiliser de nouvelles recrues. Car être conseiller citoyen demande du temps et de l’énergie. « J’ai arrêté la chorale en entrant au conseil citoyen », confie Anne-Marie (Dinan). « On se rend compte que ce sont toujours les mêmes personnes qui se mobilisent », renchérit Claudette (Dinan). Un constat partagé par les autres conseils. « Il nous faudrait un peu de relève » acquiesce Louiza. « Avec les volontaires, pas de souci, mais le tirage au sort des habitants ne fonctionne pas toujours », entend-on à une table. Parmi les solutions : le porte-à-porte, comme l’a expérimenté Lannion, et comme s’apprête à le faire Dinan. « Nous, on a fait un journal qui explique le plus simplement ce qu’est un conseil citoyen », témoigne Jeanine de Croix Saint-Lambert à Saint-Brieuc. « Heureusement que nous pouvons compter sur Jean-Luc Canté pour booster les équipes. », remarque Christian (Ker Uhel Lannion).
Le repas terminé, tout le monde se réunit devant le petit train.

À la Découverte de Dinan

C’est parti pour une visite du patrimoine de Dinan, ville d’art et d’histoire. Dans le premier wagon, l’inspiré René (Ploufragan) se laisse aller à quelques vers : « Au conseil citoyen, je suis là pour servir, pas pour me servir ». Devant lui, mesdames de Croix Saint-Lambert plaisantent. Les conseillers citoyens de Dinan ont plaisir à faire découvrir leur ville : « Je suis née ici », confie Maryvonne Mazgaldi, (directrice de l’école La Ruche). Château et remparts de Dinan sont admirés, avant de retourner sur le quartier de la Fontaine-des-Eaux.
« Nous avons le CCAS et la police municipale dans le quartier », fait remarquer un Dinnanais. La visite se poursuit à pied sur les pas de Jérémy Menar.
Le ludobus rencontre un franc succès chez les Briochines. « Ce serait bien d’en avoir un chez nous ! »

« Tiens ils regroupent tout en un espace ici ? », entend-on face au centre Yvonne Jean-Haffen. L’espace réunit en effet au cœur du quartier l’accueil animation cohésion sociale, l’association la Chamaille, le Club de l’amitié, la salle de réussite éducative et la présence des élus de la Ville (cohésion sociale, jeunesse, personnes âgées).

De retour à la Maison des associations, les petits gâteaux de Louiza sont pris d’assaut. Un dernier temps d’échange avant de regagner les minibus. Ensuite, chacun s’en retournera dans son quartier, avec une vision d’ensemble sur ce qui se vit ailleurs.

EN BREF

Quelques actions des Conseils Citoyens :

•    Lannion : embellissement du quartier, goûter de Noël, kiosque à livres…
•    Guingamp : Liaisons douces, service d’écrivain public….
•    Saint-Brieuc : fleurissement et vide-grenier (Balzac), rencontre Pôle Emploi et éducation à l’image (Point du Jour), journal, jeu de boules, embellissement (Croix Saint-Lambert-Ville Oger)…
•    Ploufragan : page Facebook, atelier de transmission, pause café, paroles de femmes, sensibilisation sécurité routière…
•    Dinan : rencontre Pôle emploi, marché de Saint-Jean, gestion des encombrants, jardin partagé, déplacement du kiosque…

CE QU’ILS ONT PENSÉ DE LA JOURNÉE

Les conseils citoyens

Patricia (Saint-Brieuc) : « Au début je n’étais pas très partante, car j’appréhendais l’inconnu, mais je suis ravie et je continuerai la démarche. »
René (Ploufragan) : « Cela redynamise, réchauffe, enthousiasme. Ça, c’est important ! Ne pas rester isolé. Voir ce qui se fait ailleurs, récupérer des idées. Ici, les gens s’expriment et agissent. C’est une illustration de l’union fait la force. Et cela m’a permis de découvrir Dinan d’une façon approfondie. C’était une belle idée, car le danger pour nos conseils citoyens peut être de tomber dans les réunionites. »
Nicole (Lannion) : « Nous avons échangé beaucoup de choses que l’on peut appliquer chez nous. Comme l’idée d’un éducateur dans le quartier, par exemple. »
Thierry (Guigamp) : « On arrive à voir la différence selon les villes et quartiers. »
Daniel (Saint-Brieuc) : « Cette journée nous a permis de faire connaissance avec les autres membres, voir leurs projets, leurs difficultés et ce qu’on peut faire. »

Les animateurs

Désiré Maboungou (Saint-Brieuc) : « Ils sont friands de ce genre de rencontres, ça ouvre. C’est un motivateur et leur permet de relativiser, de se dire que ça ne se passe que dans leur quartier. »
Belkheir Aazi (Guigamp) : « C’était une demande des membres des conseils citoyens. Cela leur permet un échange pratique de projets, voir ce qui se passe chez les autres. Jérémy a fait un super travail avec l’appui des élus et communes, le préfet et le sous-préfet. C’est quelque chose pour les habitants, cela les valorise. »
Nassima Allaoui (Ploufragan) : « Les conseillers citoyens ont échangé des idées, des projets, des actions et pu prendre du recul. C’était un moment de détente, d’échanges. On demande souvent dans les Conseils Citoyens des moments conviviaux. Ils voient que d’autres se battent, portent des choses. La présence des institutions, du préfet valorise leurs actions, et leur montre que c’est sérieux. »
Jérémy Menar (Dinan) : « Tout le monde a fait son travail pour organiser la journée. Le but était que les gens se mélangent. Je retiens que les gens ont apprécié et que c’est à refaire. »

Entre conseils citoyens, on partage tout, même les parapluies !
« Dans le quartier, le plus gros problème reste celui des encombrants », explique Jérémy Menar.

Le mot de la fin

Élisabeth Louazel : « Cette journée montre qu’ils ont besoin d’informel, nous espérons que cela leur donnera envie, les motivera. Entre pairs, nous en avons tous besoin ».
Jean-Luc Canté (délégué du préfet) : « Nous étions sur une journée de cohésion où les 8 conseils citoyens ainsi que l’ensemble des partenaires se sont retrouvés pour un grand moment de convivialité.»

Reportage : Marie Fidel – mis en ligne le 5 octobre 2017