Breizhicoop

Supermarché coopératif dans le quartier du Blosne

En décembre 2016, trois amis animés par la volonté de rendre des produits sains et de qualité
accessibles à un grand nombre de consommateurs créent l’association Breizh’ipotes. Elle compte aujourd’hui plus de 500 adhérents dont environ 70 membres actifs qui travaillent depuis plus d’un an sur la création du futur supermarché Breizhicoop.

C’est une coopérative qui fait travailler ses membres dans une volonté de mutualisation des compétences. Le fonctionnement s’appuie sur l’expérience réussie  depuis les années 1970 outre-Atlantique, à New-York, de la « Park Slope Food Coop ». Il s’agit d’un modèle de  supermarché proposant des produits locaux, bios et de qualité à ses adhérents.

Les prix très attractifs pratiqués sont justifiés par un fonctionnement unique en son genre dans le secteur de la grande-distribution.

Un fonctionnement unique en son genre

Chaque adhérent s’engage, en contrepartie de l’accès qu’il a aux produits proposés, à donner trois heures de son temps chaque mois bénévolement, pour le fonctionnement du magasin. En clair : très peu de salariés, chaque personne participant à la mise en rayon, à la réception des marchandises ou encore à l’encaissement est bénévole !

Ces gains en coûts salariaux permettent à la coopérative Breizhicoop de gagner 20 à 40% par rapport aux tarifs pratiqués en supermarchés bios traditionnels sur des produits similaires. De quoi fortement inciter les consommateurs à accéder à une alimentation de qualité, tout en surveillant leur pouvoir d’achat. Ce constat participe ainsi à la volonté que tous les citoyens aient accès à une saine alimentation, quelles que soient leurs ressources et leur situation personnelle. Les valeurs de solidarité et  d’égalité entre les membres, portées par le modèle coopératif se traduisent en action par un fonctionnement à triple
casquette où chaque sociétaire est propriétaire, bénévole et aussi client.

Un fonctionnement  articulant deux structures

La coopérative Breizhicoop est portée par l’association Breizh’ipotes.Par un montage articulant ces deux  structures, le projet permet aux personnes intéressées soit de devenir adhérentes de l’association et ainsi de contribuer à la pérennisation du supermarché, soit de faire partie de l’association de devenir coopératrices en donnant 3h hebdomadaires et en venant faire leurs courses à Breizhicoop.

Penser collectivement l’installation du supermarché, telle était l’ambition de Breizh’ipotes lors de la constitution des groupes de travail. En effet, les individus souhaitant s’impliquer financièrement sans pour autant avoir la volonté de participer activement (par manque de temps, localisation géographique inadaptée…) ont la possibilité de souscrire à Breizh’ipotes en tant que « membre soutien ». Ils contribuent  ainsi à la vie de la coopérative par la prise de décisions  stratégiques, tout en ne participant pas à l’opérationnel.

Les « membres actifs » quant à eux, entrent dans l’un des sept groupes de travail permettant de penser l’évolution de la coopérative :

–  Groupe Communication : assurer une bonne communication interne et externe    –
Achats : élaborer une politique d’approvisionnement pour le futur supermarché (critères de sélection des produits par exemple)

–  Informatique : élaborer le site web et s’approprier les  outils libres (ex. les Framasoft, plateforme Nextcloud)

–  Financement : prévoir la viabilité financière du projet

–  Fonctionnement interne : définir le fonctionnement de l’association avec, par exemple, une réflexion sur les prises de décisions, la gouvernance

–  Implantation : planifier l’installation du futur local : où, quand et comment ?

–  Empreinte écologique : orienter l’organisation du supermarché afin d’éviter le gaspillage et limiter les déchets

Les partenaires du projet

Le réseau des projets de supermarché coopératif et  participatif en France est une organisation informelle qui permet le partage de bonnes pratiques et les retours  d’expérience. C’est principalement sur ce réseau que  s’appuie le projet Breizhicoop pour avancer.

La Maison de la consommation et de l’environnement dont Breizh’ipotes est membre constitue son réseau local. Le projet est aussi soutenu financièrement par la ville et la métropole de Rennes.

Le financement  de la coopérative

La coopérative se financera avant tout grâce à ses  coopérateurs qui auront investi une part sociale d’environ 100 euros (30 euros pour les minimas sociaux).

Ces premiers fonds permettront d’avoir un fonds de roulement, mais aussi de garantir des emprunts bancaires chez les institutions de l’ESS (Bretagne Active, Crédit Coopératif, la NEF) et aussi chez la finance solidaire comme les CIGALES. 200 coopérateurs sont envisagés au démarrage, un plan de financement initial de 130 000 euros et un chiffre  d’affaires de 500 000 euros la première année (chiffre à titre indicatif seulement). Au départ, le financement va servir à une première  installation d’épicerie.

L’installation se fait dans un local du centre commercial du Blosne jusqu’en 2022.

Le local est mis à disposition par la ville de Rennes avec un loyer réduit. Ensuite, le centre commercial sera détruit dans le cadre du plan de réaménagement urbain. L’épicerie se transformera alors en supermarché et déménagera.

Quels écueils à éviter ?

La principale difficulté du projet est de faire avancer au même rythme des dizaines de bénévoles, et ce, dans le temps long. En effet, la partie montage de projet est très longue (environ 2 ans) et nécessite l’engagement «d’un noyau dur» qui pourra faire avancer le projet, tout en  restant le plus ouvert possible aux nouveaux venus afin d’en faciliter le renouvellement.

Plusieurs méthodes existent, mais aucune n’est une recette miracle, il faut composer avec les gens qui sont présents et surtout, prendre le temps de bien faire les choses, car c’est dans la précipitation qu’erreurs, malentendus et découragement peuvent survenir.

Un projet large qui englobe des enjeux transversaux

Les valeurs portées par le projet sont nombreuses :
-solidarité, respect de l’environnement,

-coopération en sont les maîtres mots.

La coopérative participe à ce titre à de nombreux événements comme des projections de films (sur la food coop), à des conférences débats, des ateliers zéro-déchet, une chorale et à des manifestations locales comme le village des alternatives, «Ille et bio», mais aussi des activités solidaires sur le quartier du Blosne.

« Vous êtes à la fois propriétaire, travailleur et client de votre futur supermarché !
En donnant 3h par mois de votre temps, vous bénéficiez de produits 20-40% moins chers, tout en mangeant local et éthique.»

Ali ROMDHANI, Coordinateur

Chiffres clés

-Plus de 500 adhérents

-Ouverture en automne 2018

-130 000 € de financement initial

– 30% sur les mêmes produits que dans les grandes surfaces bio

Repères

-Entreprise de l’ESS

-Lieu : Quartier du Bosne – Rennes

-Thème : coopérative, supermarché participatif

-Action : accès à une alimentation saine et de qualité pour tous

-Contact : Ali ROMDHANI – Co-fondateur – ali.romdhani@outlook.com

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi